5 choses à savoir sur le Nord-du-Québec

S’il y a une région méconnue, c’est bien celle du Nord-du-Québec. Dans l’imaginaire québécois, le nord du Québec c’est une espèce de région sauvage où on ne trouve que des igloos et des meutes de loups sauvages. Pourtant, c’est une région qui déborde de vie et de lieux à découvrir. Venez, on vous fait découvrir le Nord-du-Québec!

1. C’est là qu’il y a les plus longs hivers au Québec

Vous aimez les sports d’hiver, mais vous faites partie de ces mordus qui trouvent que l’hiver n’est PAS assez long? Le Nord-du-Québec c’est la région pour vous. Dans le nord, il y a 6 mois de neige par année, plus que n’importe où ailleurs. C’est donc l’endroit parfait pour les mordus de motoneige et de ski de fond. Et pour les autres qui, comme moi, ne sont pas fans de l’hiver… ben ça vous fait une bonne excuse pour rester en dedans à écouter des séries sous les couvertures.

2. Le français n’est pas majoritaire (ni l’anglais!)

Si vous pensez que le Nord-du-Québec est une région culturellement uniforme, détrompez-vous; c’est plutôt l’inverse! En effet, dans le Nord-du-Québec, le français est la langue la plus parlée (14 615 habitants). Si on compte les langues autochtones, elles dépassent le français avec 25 560 locuteurs. Individuellement, les langues cries sont très près d’égaler le français avec 14 290 individus parlant cette langue à la maison. Bref, si vous êtes passionnés par les cultures des Premières Nations du Canada, le Nord-du-Québec est l’endroit tout désigné!

3. On y trouve le thé du Labrador

Vous avez sûrement déjà entendu parler du thé du Labrador, ce thé délicat qui pousse dans les régions froides. On peut le trouver partout dans le Nord-du-Québec, dans les jardins et les sous-bois. Ce thé a de nombreuses propriétés. Prisé par les Premières Nations (on le recommandait comme un remède et ses feuilles faisaient partie du calumet de la paix), le thé du Labrador a des propriétés analgésiques bien connues. Il est spécialement efficace contre les maux de tête et les migraines, en plus de soulager les symptômes de troubles pulmonaires. Mais surtout, c’est bon!

4. C’est un modèle écologique pour la planète

Dans les années 60 et 70, les Québécois ont investi pour le Nord-du-Québec dans une ruée vers l’or des temps modernes (on appelait d’ailleurs la région Nouveau-Québec). En effet, c’est là qu’on a bâti les barrages hydroélectriques qui approvisionnent les Québécois en hydroélectricité. Ce réseau de barrages développé fait de la région l’une des plus grandes productrices d’énergie hydroélectrique au monde, une énergie propre et renouvelable. Bravo!

5. Il y a de l’espace en masse

On sait que le Nord-du-Québec c’est grand, mais c’est facile de sous-estimer à quel point. Avec une superficie de 860 681 km2, la région compose plus de la moitié de la superficie totale du Québec. C’est plus que la superficie totale de la France ou de l’Espagne. En fait, c’est plus que la superficie de l’Allemagne et du Japon additionnées. Et si vous aimez les grands espaces, le fait que la région est peu peuplée joue à votre avantage; en effet, il y a en ce moment 0,05 habitant par km2. Pour réussir à avoir autant de place par habitant à Montréal, il ne faudrait pas que l’Île dépasse les 216 habitants… Si vous aimez avoir une grande cour, le Nord-du-Québec est votre meilleur choix!
15 régions aussi
vivantes que stimulantes à découvrir
Découvrir les régions
Retour aux articles
5 choses à savoir sur le Nord-du-Québec

Prochain article

Montérégie
Lire
Lire