Une piste cyclable entre La Doré et Normandin

La Doré a un autre projet de piste cyclable, cette fois un tronçon de 13 km pour rejoindre Normandin.

« Ça permettrait de boucler le circuit et compléter ce qui aurait dû être fait initialement avec la Véloroute des Bleuets. Comme celle entre Saint-Félicien et La Doré va maintenant se faire, on va pouvoir avoir une belle boucle », affirme le maire, Yannick Baillargeon.

La municipalité a déposé un projet évalué à 1,8 M$ dans le programme Véloce III qui accorde une subvention de l’ordre de 50%. La municipalité va en payer une partie et va solliciter les fonds de la MRC du Domaine-du-Roy pour compléter le financement.

« Si ça prend autant de temps que pour celle entre Saint-Félicien et La Doré, on a le temps de préparer et chercher du financement », lance-t-il en riant.

Un tracé préliminaire a été développé. La piste de 13 km ne longerait pas la route. Elle passerait dans des secteurs forestiers et des bleuetières et longerait la rivière Ashuapmushuan pour arriver au belvédère qui surplombe un rapide.

Normandin

Évidemment pour que la boucle se concrétise, Normandin devra aussi aménager une piste cyclable pour rejoindre la Véloroute des bleuets qui passe devant le Site touristique Chute à l’Ours.

« C’est notre volonté de le faire. Nous attendions d’une certaine façon que La Doré aille de l’avant, car pour nous, la solution serait d’aménager une piste le long du sentier de la P-49. C’est ce qui serait le plus simple et le moins coûteux », explique le maire, Mario Fortin.

Comme le sentier longe sur une bonne partie la rivière Ashuapmushuan, le panorama sera à couper le souffle.

Reste maintenant à Normandin à discuter avec le Parc régional des Grandes-Rivières pour évaluer la possibilité d’aménager la piste le long du sentier de motoneige et de quad sur une distance d’environ 6 km.

« Je ne crois pas que ce soit un problème. Il faudra avoir l’autorisation et ensuite évaluer les coûts d’un tel projet. Il faudra aussi régler le problème pour traverser le pont. »

Passerelle

Idéalement, pour assurer la sécurité des cyclistes, une passerelle devrait être aménagée pour traverser la rivière Ashuamushuan. Déjà, le Parc régional des Grandes-Rivières souhaite en aménager une pour la motoneige et le quad. Elle fait partie du projet de développement de la Phase II évalué à 7,9 M$.

« Comme il passe 70 000 camions par année, traverser le pont actuel représenterait un enjeu de sécurité. La solution logique serait d’utiliser la passerelle qui est projetée par le Parc régional des Grandes-Rivières. »

Pour sa concrétisation, il faut que la MRC du Domaine-du-Roy accepte d’en payer une partie.


Source: L'Étoile du Lac

15 régions aussi
vivantes que stimulantes à découvrir
Découvrir les régions
Retour aux articles
Une piste cyclable entre La Doré et Normandin

Prochain article

Collectomania: des petits objets qui valent souvent gros
Lire
Lire